Offering efficient, environmentally friendly logistics is a challenge, but not a pipe dream

Comment mettre en place une logistique plus verte pour votre entreprise ?

Les professionnels de la logistique mettent en œuvre des solutions pour aider leurs clients à réduire leurs émissions de CO2 et améliorer leur politique RSE.
by 26/07/2022
Sommaire

Découvrez en détails les engagements RSE de GEODIS

 

Depuis la signature des accords de Paris en 2015 et la loi pour la transition énergétique pour la croissance verte, la France aux côtés de 195 autres pays se sont engagés à réduire leur empreinte environnementale. Si certains secteurs d’activité comme la construction ou les transports (qui représentent respectivement 25% des émissions de gaz à effet de serre en France et 25% des émissions de CO2) font l’objet d’une attention toute particulière, aucun domaine n’échappe à ces nouvelles politiques...

Chaque entreprise doit aujourd’hui prendre en compte les enjeux environnementaux et tâcher de réduire son impact. Intégrer cette donnée dans l’élaboration d’une stratégie Supply Chain est l’un des moyens d’y parvenir et de se démarquer, en obtenant de nombreux avantages concurrentiels. Pourquoi et surtout comment mettre en place une logistique plus verte ? On vous explique tout sur le sujet.

 

Pourquoi opter pour une Supply Chain verte pour son entreprise ?

La crise sanitaire a fait prendre conscience aux citoyens comme aux entreprises qu’ils devaient aller plus loin en matière d’environnement. Il s’agit désormais d’une nécessité, tout d’abord pour le climat, mais du point de vue des enjeux de réputation et d’image de marque, ou simplement pour se conformer à l’évolution des réglementations.

 

Les secteurs de la logistique et du transport représentent une part non négligeable des émissions de gaz à effet de serre dans le monde.
 

La question du climat peut être intégrée dans les cahiers des charges. Vos partenaires commerciaux ont peut-être déjà passé ce cap.

En plus de travailler sur leur empreinte environnementale en adaptant leur sourcing de matières premières, leur gestion des déchets ou encore les performances énergétiques de leurs bâtiments, les sociétés sont de plus en plus nombreuses à être regardantes du côté du transport et de la logistique. La plupart délèguent ces tâches à des prestataires externes. L’engagement de ces derniers en faveur d’une Supply Chain plus verte peut donc devenir un élément différenciant, un atout de choix sur des marchés particulièrement concurrentiels.

Si les atouts de cette transition sont évidents, il reste néanmoins plusieurs défis de taille à relever. En effet, les acteurs de la logistique et spécialistes de la Supply Chain doivent composer entre des enjeux climatiques d’un côté, et des attentes nouvelles de la part de leurs clients, qui semblent malheureusement contradictoires... Faut-il alors arbitrer entre les deux, ou existe-t-il des solutions intermédiaires ?

 

Les acteurs de la logistique vous proposent des solutions compétitives sans laisser de côté la politique RSE

Le secteur de la logistique est comme beaucoup de secteurs soumis à des impératifs de compétitivité. Les gestionnaires des Supply Chain doivent composer avec cette contrainte, mais aussi avec des délais de livraison toujours plus courts malgré l’élongation des supply chains largement sourcées en Asie. Le “juste-à-temps” qui était une norme, s’est étendu en « toujours plus vite » pour répondre notamment à l’explosion du e-commerce, amplifiée durant la pandémie. On favorise les transports rapides et agiles, l’avion ou le camion, avec des taux de remplissage parfois faibles.

E-commerce has also introduced its own constraints for supply chain specialists.
Le E-commerce a aussi apporté son lot de contraintes pour les spécialistes de la Supply Chain.
 

Avant de condamner ces pratiques, il faut se garder de raccourcis trop rapides car si l’essor des livraisons du e-commerce peut sembler à première vue contraire à une logistique plus verte, la livraison à domicile par un acteur consolidant des forts volumes et engagé en matière d’environnement est préférable au schéma classique où chaque consommateur se rend en voiture, dans un centre commercial en périphérie pour faire ses achats.

Les consommateurs, parfois paradoxaux dans leurs comportements, sont de plus en plus attentifs à ces enjeux et sont nombreux à souhaiter des livraisons plus vertes.

Concilier les problématiques et impératifs de logistique et transport et ceux liés à la RSE est, vous l’aurez compris, un défi à part entière. Être accompagné dans ce processus par un professionnel du secteur permet de trouver les meilleurs compromis.

 

Un accompagnement en 4 étapes pour mieux concilier efficacité logistique et RSE

Certains acteurs de la logistique sont qualifiés pour aider leurs clients dans leur cheminement vers une Supply Chain plus écologique. C’est le cas de GEODIS, un groupe impliqué depuis des années sur le sujet : depuis plus de 10 ans classé médaille d’or dans l’évaluation RSE d’EcoVadis - avec un score allant jusqu’à 90/100 pour la catégorie environnement, soit un score plus de deux fois supérieur à la moyenne de ses concurrents, 42% des sites de GEODIS sont certifiés ISO 14001, la norme de management environnemental. Son objectif ? Vous proposer des solutions de moins en moins carbonées.

Lire aussi : GEODIS, un leader mondial de la RSE

La première étape est de mesurer de façon précise les émissions générées par les activités de transport et de logistique. Sans cette étape, difficile en effet d’identifier les axes d’amélioration possible, et ceux sur lesquels il faudrait concentrer les efforts. GEODIS utilise les méthodologies et les outils de calcul les plus avancés pour fournir une mesure détaillée des émissions de chaque livraison.

La deuxième étape consiste à optimiser l’ensemble des flux logistiques. Cette optimisation part de la conception du réseau formé par les fournisseurs, les usines, les centres de distribution et les clients, jusqu’au fameux “dernier kilomètre” d’une livraison. Elle se poursuit par l’optimisation des plans de transport et en particulier la réduction des kilomètres à vide et l’augmentation des taux de remplissage des containers et des véhicules. C’est un travail de synchronisation très complet, rendu possible par la collecte et le traitement massif de données grâce aux logiciels TMS (Transport Management System) de GEODIS.

La troisième étape vise à agir sur le mode de transport. Les transports maritimes ou ferroviaires sont considérablement moins émissifs par tonne-kilomètre parcouru que l’avion ou les véhicules routiers. En Europe, GEODIS est un des acteurs importants du transport ferroviaire combiné rail-route avec près de 75% d’émission de GES en moins ! Les véhicules routiers utilisent quant à eux des biocarburants, biogaz naturel ou biodiesel (B100 à base de colza français sans changement d’usage des terres ou HVO sans huile de palme). Ces carburants permettent une réduction des émissions de GES de 60 à 85%. Ces biocarburants sont également une source de réduction des émissions du transport aérien (SAF) et même du transport maritime, une possibilité que GEODIS offre d’ailleurs à ses clients. Les véhicules électriques à batteries deviennent de plus en plus compétitifs. Les véhicules à hydrogène et piles à combustible à hydrogène sont encore au stade expérimental.

Retrouvez notre article prospectif sur les bio-carburants aériens, une nouvelle voie pour décarboner

La quatrième et dernière étape, lorsque tout a été fait pour réduire, est de contribuer à la neutralité carbone (on disait auparavant « compenser les émissions de CO2 restantes ») grâce à des programmes dédiés. Cette approche consiste à financer hors du périmètre de l’entreprise des projets de réduction des émissions de CO2 (fermes solaires ou éoliennes par exemple), ou des programmes de “piégeage du carbone” (restauration d’écosystèmes forestiers, par exemple). Un spécialiste de la logistique tel que GEODIS peut vous épauler dans le choix de programmes de confiance sur le long terme.

Il n’est donc pas utopique de penser que l’on peut veiller à réduire son impact environnement tout en assurant une logistique efficace et compétitive. Des solutions existent, et d’autres vont se développer dans les prochaines années grâce aux progrès des technologies. C’est grâce aux collaborations entre les différents acteurs du secteur de la Supply Chain que la logistique se fera plus verte ! Alors, prêts à passer le cap et participer vous aussi, à la lutte contre le changement climatique ?

 

Vous souhaitez calculer l’impact environnemental de votre entreprise pour le transport de marchandises ?
Testez notre outil gratuit en ligne !

 

 

180 views
Author

Vous aimerez aussi...

Inclusion and diversity

Inclusion et diversité, clé de la réussite de votre entreprise ?

Tous les Talents sont dans la nature, recrutons-les !

Audrey Lemaitre by Audrey Lemaitre

woman managing a meeting

Pourquoi avons-nous besoin de plus de femmes aux postes de direction ?

Une prise de position percutante de notre experte Kathleen Rehbein.
Sustainable Aviation Fuels, a new pathway for shippers to decarbonize air freight

Les bio-carburants aériens, une nouvelle voie pour décarboner

Bio-carburant aérien : de quoi parle-t-on ? En quoi peut-il réduire l’empreinte écologique de votre logistique ?

Vous aimerez aussi...

Inclusion and diversity

Inclusion et diversité, clé de la réussite de votre entreprise ?

Tous les Talents sont dans la nature, recrutons-les !

Audrey Lemaitre by Audrey Lemaitre

woman managing a meeting

Pourquoi avons-nous besoin de plus de femmes aux postes de direction ?

Une prise de position percutante de notre experte Kathleen Rehbein.
Sustainable Aviation Fuels, a new pathway for shippers to decarbonize air freight

Les bio-carburants aériens, une nouvelle voie pour décarboner

Bio-carburant aérien : de quoi parle-t-on ? En quoi peut-il réduire l’empreinte écologique de votre logistique ?