Véhicules autonomes et robots collaboratifs : des solutions d’avenir en entrepôt
Véhicules autonomes et robots collaboratifs : des solutions d’avenir en entrepôt
ven 03/08/2018 - 17:14

Véhicules autonomes et robots collaboratifs : des solutions d’avenir en entrepôt

Longtemps le symbole d’un futur lointain, les robots et véhicules autonomes sont aujourd’hui de plus en plus une réalité et recèlent un potentiel considérable de transformation de l’industrie et des chaînes logistiques.

Dans la course à l’innovation, les voitures et camions autonomes représentent sans doute l’une des révolutions les plus considérables à venir. Les annonces de nouveaux développements se succèdent à un rythme élevé et cette technologie semble maintenant à portée de main. Cependant, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir avant que l’on rencontre ces véhicules sans conducteurs sur les routes dans un usage opérationnel. Philippe de Carné, directeur Innovation et Business Excellence de GEODIS, précise : « non seulement il reste encore beaucoup de mises au point à apporter aux technologies pour assurer une sécurité totale en toutes circonstances, mais il y a encore et surtout des sujets sociétaux et sociaux à traiter comme l’acceptabilité ou les questions liées à l’évolution des emplois. Nous suivons de très près toutes ces dimensions du sujet. A l’échelle d’un site ou d’un entrepôt, en revanche, , de plus en plus de matériels embarquent ces technologies. »

En effet, le 2017 MHI Annual Industry Report montre que l’implantation de ces technologies sans pilote a déjà démarré : 8% des sondés utilisent déjà des véhicules sans conducteur ou des drones, et environ 30% prévoient d’en utiliser dans 1 à 5 ans.

Adoption of driverless vehicles and drones technologies over 6+ years

Si ces technologies « sans pilote » comportent encore des risques, ils sont beaucoup plus faciles à maîtriser dans un environnement fermé et simple, comme celui d’un site propre, et en particulier d’un entrepôt. Les technologies sans pilote sont désormais couramment utilisées pour déplacer des marchandises, préparer des commandes ou encore effectuer des inventaires. Elles reposent sur des capteurs de dernière génération, des caméras, de l’intelligence artificielle pour se diriger de façon optimale vers une destination voulue, dialoguant avec les systèmes d’informations de l’entreprise, interagissant avec les collaborateurs, navigant à travers les obstacles et réajustant leurs parcours, agissant en toute sécurité autour des personnes et des biens.

Décryptage de ces innovations à travers quatre exemples de technologie sans pilote déployées dans les entrepôts de GEODIS.

Chariot élévateur autonome

Les premières avancées sur ces matériels sont déjà anciennes, mais les solutions proposées pour les AGV (Automated Guided Vehicles) n’avaient jamais été totalement satisfaisantes jusqu’à présent, car trop coûteuses, trop compliquées à mettre en place et pas assez souples. « Pour faire face à cela, GEODIS travaille actuellement à la mise au point d’un chariot autonome embarquant les technologies les plus avancées de guidage et d’intelligence artificielle », précise Philippe de Carné. Un projet qui pourrait augmenter considérablement la productivité mais aussi améliorer la santé et la sécurité au travail en économisant les mouvements et les déplacements des collaborateurs.

Robot autonome de préparation de commande

Le chariot élévateur est un outil bien adapté aux charges lourdes, lorsqu’il s’agit de manipuler des palettes entières ou des colis importants. Le développement du e-commerce a entrainé l’explosion de petites commandes dans des entrepôts comptant un nombre très élevé de références, et des parcours de préparation de plus en plus longs.

Pour répondre à ces nouveaux défis, GEODIS a mis en place des robots autonomes de plus petite taille, déployés en flotte. Au lieu de parcourir tout l’entrepôt en tirant un lourd chariot, les préparateurs de commande sont assignés à une zone (concept du « zone picking »), tandis que le robot passe de façon optimisée de poste en poste en fonction de la commande à préparer et revient ensuite à sa base pour le conditionnement final. Le dialogue entre robot et préparateur se fait grâce à des interfaces très conviviales et la reconnaissance de l’employé par la machine. Cette approche a permis à GEODIS de doubler la productivité de ses équipes tout en réduisant la fatigue des collaborateurs.

Les « Cobots » , robots collaboratifs

Les « Cobots » , robots collaboratifs

Si l’automatisation existe depuis longtemps dans les entrepôts, elle est limitée encore aujourd’hui par les niveaux très élevés d’investissements nécessaires et l’absence totale de flexibilité, alors que nos supply chains doivent être au contraire toujours plus agiles. Les cobots apportent une forme de robotisation beaucoup plus adaptable.

Ces nouveaux robots apportent des capacités différentes : moins puissants (et donc moins dangereux), capables de mouvements plus complexes, équipés de nombreux capteurs et de capacité de mémorisation, ils peuvent être installés très rapidement dans une nouvelle configuration de poste de travail. Dans la phase d’apprentissage, le bras du robot va être guidé par un opérateur humain pour mémoriser les mouvements à effectuer, puis il sera en mesure d’effectuer directement la tâche demandée. Ces robots sont donc tout à fait indiqués pour des tâches répétitives simples, permettant de dédier les collaborateurs à des opérations à plus forte valeur ajoutée et moins pénibles.

Rethink Robotics

Ainsi, GEODIS a qualifié le robot Sawyer de Rethink Robotics, bras robotisé à 7 axes, dans l’un de ses entrepôts italiens pour des opérations de kitting et co-packing.

Drones

Par son côté extrêmement futuriste, la livraison par drone volant excite l’imagination et on ne compte plus les projets et les tests en « vraie grandeur ». Cependant, la livraison du dernier kilomètre est encore loin d’une réalité opérationnelle, tant pour des raisons de sécurité que des capacités de transport (poids et distance) de ces engins. Mais, à côté d’applications opérationnelles des drones volants dans des activités telles que la surveillance ou la sécurité, GEODIS a développé un champ innovant avec l’inventaire automatisé, comme l’explique Philippe de Carné : « Avec notre partenaire Delta Drone, nous avons résolu plusieurs problèmes complexes : durée d’autonomie, pilotage automatisé au sein du bâtiment, reconnaissance d’images de haute précision. Avec cette solution unique, nous sommes capables de conduire des inventaires automatisés pendant les heures de fermeture, et cela à un coût très réduit ». Ce drone d’inventaire, en phase d’industrialisation, pourra être déployé dans n’importe quel entrepôt, en fonction de la demande.

Même si nous sommes encore loin de voir circuler dans nos rues et sur nos routes des camions sans chauffeur, la robotisation et la multiplication de matériels autonomes est aujourd’hui une réalité opérationnelle, avec à la clé des progrès très significatifs de productivité et de fiabilité, mais aussi de réduction des risques pour la santé et la sécurité des personnels.

Share it

L'Offre GEODIS

Restez informé