Exoskeleton
mar 11/04/2017 - 12:00

GEODIS teste l'usage des exosquelettes dans ses entrepôts

Ces structures mécaniques d’assistance à l’effort ont pour objectif de contribuer à l’amélioration de la santé au travail des préparateurs de commandes dans les entrepôts.

GEODIS teste actuellement des exosquelettes pour soutenir et protéger le dos des collaborateurs dans son entrepôt de Venlo aux Pays-Bas. Se portant comme une sorte d’attelle, les exosquelettes soulagent les lombaires des employés lorsqu’ils soulèvent et déposent des objets pendant la préparation et l’emballage des commandes. Pour apporter ce soutien, l’exosquelette est pourvu d’un système de ressort qui agit comme un contrepoids. Lorsque l’employé se penche, une poussée inverse du ressort réduit de 40 % la charge sur le dos. « Grâce à ces exosquelettes, le préparateur de commande est moins fatigué à la fin de sa journée de travail », affirme Sjors van Enckevort, Directeur de l’entrepôt de Venlo de GEODIS.

Selon GEODIS, l’utilisation de tels outils est appelée à se développer dans le secteur de la logistique. La santé et la sécurité étant au cœur de sa démarche de Business Excellence, GEODIS envisage d’équiper d’un exosquelette les préparateurs de commandes de ce site qui portent plus de 4 000 kg par jour et ont besoin d’un support dorsal. Actuellement, trois employés du site de Venlo testent un exosquelette adapté à leur morphologie.

Alors que les exosquelettes utilisés à Venlo évitent les douleurs dorsales, GEODIS explore d’autres possibilités. Les exosquelettes actuels sont « passifs », c’est-à-dire qu’ils suivent le mouvement du corps sans l’entraver, en ajustant la pression. Les recherches se tournent de plus en plus vers le développement d’un exosquelette actif qui soutiendrait également les bras. GEODIS suit de près les évolutions dans ce domaine. « En tant qu’employeur responsable, GEODIS porte une attention particulière à la santé de ses employés. Nous attendons beaucoup de ce type de solution innovante. En fonction des résultats de ce test, nous en étendrons largement l’utilisation à l’avenir » déclare Laurent Parat, Directeur Général Logistique Contractuelle, GEODIS.

 

Télécharger le PDF

Share it

GEODIS teste l'usage des exosquelettes dans ses entrepôts

Centre d'expertise logistique

Automotive: 4 solutions for making your supply chain more flexible

Automobile : Quatre solutions pour rendre la supply chain plus agile

Body

En 2017, le marché de l’automobile a crû pour la quatrième année consécutive pour atteindre 97,3 millions de véhicules (+2,4 % vs 2016).

Lire l’article

Actualités GEODIS

Besoin d'aide ?

Restez informé