Pour les industriels, le temps est à l’automatisation. Mais il ne suffit pas d’ajouter quelques machines dans les entrepôts pour qu’elle soit réussie...

Face à l’essor du e-commerce, le secteur logistique a dû s’adapter : la flexibilité est devenue une priorité. De nombreuses entreprises, startups ou grands groupes ont investi dans les nouvelles technologies pour combler ce besoin, avec une même question : comment automatiser ses entrepôts de façon efficace ? Comment être certain de miser sur les bonnes installations ? Les contraintes de ROI ou les délais parfois courts nécessitent souvent une conception sur-mesure...


Vous voulez adapter vos solutions d’entreposage et suivi de commandes à votre business ? 

Contactez nos équipes expertes pour trouver ensemble une solution

 

Pourquoi l’automatisation est nécessaire pour le e-commerce et les industriels

Vus de l’extérieur, les entrepôts n’ont guère changé ces dernières années. Mais à l’intérieur, le constat est tout autre : ils n’ont cessé d’évoluer. Pour répondre à de nouveaux besoins en termes de flexibilité, ils se sont modernisés et automatisés. Si les palettes, racks et chariots élévateurs ont encore leur place et conservent une valeur certaine, ces systèmes traditionnels jouxtent désormais des capteurs connectés, des intelligences artificielles ou robots.

La forte croissance du e-commerce a largement influencé cette tendance. Rien que durant les trois premiers mois de 2021, les ventes en ligne ont atteint 876 milliards de dollars dans le monde, soit une hausse de 38% par rapport à l’année précédente.

Dans certains pays comme la France, près d’un bien matériel sur six est désormais acheté en ligneet cela ne semble pas prêt de s’arrêter. Au Royaume-Uni, au Japon et aux Etats-Unis, des études montrent par exemple que de plus en plus de consommateurs privilégient les achats en ligne, y compris pour leurs courses alimentaires.

Résultat : les responsables d’entrepôts doivent parfois développer de nouvelles solutions et revoir entièrement leur organisation en 7 à 12 mois… voire en moins de 3 mois en cas de circonstances exceptionnelles.

Dans l’industrie également, on trouve la nécessité de mieux maîtriser ses flux logistiques. On peut aussi vouloir réduire le nombre d’erreurs, mieux contrôler ses stocks ou tout simplement augmenter sa productivité.

L’automatisation est l’une des solutions privilégiées pour faire face à ces nouveaux besoins. Elle est d’autant plus prisée qu’elle fait aussi gagner les industriels en productivité, les aide à répondre à des problématiques RH tel un recrutement difficile, ou à réduire le niveau de pénibilité des employés en les épaulant sur les tâches les plus répétitives ou difficiles comme l’emballage des produits. Face à la massification des commandes, elle permet également d’optimiser et limiter les volumes de stockage.

 

Qu’est-ce que l’automatisation d’un entrepôt ?

L’automatisation d’un entrepôt recouvre un vaste champ d'applications, depuis le traitement des commandes qu’elle rend plus rapide jusqu’au transport, au stockage dont elle peut augmenter la capacité, et à l’envoi des marchandises. Elle concerne aussi les postes de travail, en améliorant leur sécurité ou leur ergonomie.

Les entreprises du secteur l’ont bien compris : startups et grands groupes ont investi dans la recherche et les nouvelles technologies. De nouvelles solutions voient le jour constamment (robots, convoyeurs, logiciel WMS...).

Parmi les solutions IT les plus prisées, la dataCollectée en temps réel grâce à des capteurs installés tout au long de la chaîne logistique, elle permet aux industriels d’être particulièrement réactifs. Associée à des systèmes d’intelligence artificielle, elle est d’autant plus utile : les algorithmes servent à mieux gérer l’entrepôt et ses variables au quotidien.

Une mauvaise prévision des stocks en entrepôt peut avoir de lourdes conséquences. Elle a un impact sur les revenus de l’entreprise à court terme, mais elle fragilise également le lien de confiance établi avec les consommateurs à plus long terme. Grâce aux nouvelles technologies, il est possible de mieux anticiper les pics et creux des commandes, par exemple à l’approche de grands événements commerciaux (Black Friday, fêtes de fin d’années...). Les éventuelles anomalies sont repérées plus vite, et donc corrigées plus vite.

Du côté de la robotique, plusieurs inventions notables ont également vu le jour. L’AMR (Robot Mobile Autonome) et l’AIV (Véhicule Intelligent Autonome) en font partie. Le marché de l’AMR est en plein essor : selon un rapport publié par l’Allied Market Research, il pourrait passer de 5,21 milliards de dollars en 2019 à 13,52 milliards en 2027.

 

Du sur-mesure pour chaque client, pour une automatisation réussie

Une bonne automatisation est avant tout une automatisation sur-mesure, qui s’adapte aux besoins spécifiques, au secteur d’activité et aux finances de chaque client. Le temps de mise en place, mais aussi le type de machines ou l’espace nécessaire pour les installer varieront en fonction de ces critères.

Dans le secteur du e-commerce, on aura ainsi des délais plutôt courts, de moins d’un an, et un ROI rapide. Les machines doivent être adaptées aux flux qui peuvent être variables et très soutenus à certaines périodes de l’année.

Dans l’industrie, les délais pour obtenir un retour sur investissement peuvent aller jusqu’à 10 ans. Les machines seront plus complexes : des transstockeurs pour les palettes, des mini loads, etc…

 

homme charge palette entrepôt

 

Au-delà et comme évoqué plus tôt, une automatisation sur-mesure permet aussi de répondre à des enjeux RH spécifiques. Dans certaines entreprises, il est difficile de recruter suffisamment de personnel, ou de faire en sorte que chacun bénéficie d’un poste de travail adapté, ou de suffisamment d’espace pour circuler ou stationner. Si l’humain garde une place primordiale dans les entrepôts, quelques aménagements techniques peuvent aider à atténuer ces effets.

Les aspects RSE sont également pris en compte : le sur-mesure, c’est aussi la garantie, par exemple, d’une optimisation des volumes d’emballages ou du taux de remplissage des camions.

 

« On retrouve tous les mois un nouveau système, et il n’est pas facile de s’y retrouver en tant que logisticien. Les AMR ont des avantages certains, principalement dans l’implémentation qui peut se faire de manière très rapide. A contrario, nous avons des systèmes bien plus lourds dont les délais d’étude et d’installation demandent de nombreux mois. Pour nous 3PL, cela rend parfois le projet compliqué, dans les délais demandés par nos clients. Il faut savoir mixer avec toutes les solutions en fonction des spécificités de chacun.» , explique Antoine Pretin, directeur de l’ingénierie du groupe GEODIS

 

Pour Antoine Pretin, chargé de développer l’offre de mécanisation auprès des clients de GEODIS l’introduction des nouvelles technologies et robots dans un entrepôt doit se faire de façon encadrée.

 

“Chez GEODIS, nous accompagnons nos clients dans la définition de leurs besoins jusqu’à la mise en place des solutions. Nous croyons au sur-mesure : même une fois que les solutions sont mises en place, il faut être capable de les adapter si les besoins changent. Nos clients n’ont pas une évolution plate sur 10 ans, et le système doit s’adapter à tout moment”, détaille l’expert.

 

Ce constat ne signe donc pas nécessairement la fin de l’entrepôt traditionnel, faiblement automatisé, bien au contraire : lorsqu’un projet pour un client nécessite une mise en place de seulement quelques mois, le traditionnel entrepôt avec racks, palettes et équipes sera le plus efficace pour répondre à une hausse soudaine de la demande, qui ne peut attendre la mise en place de solutions plus complexes.

On l’aura compris : la logistique n’est plus aussi standardisée qu’il y a dix ou quinze ans. L’heure est à l’adaptabilité, ce qui nécessite au préalable de définir le bon degré d’automatisation. Pour s’y retrouver en termes de finances et de ROI, mieux vaut ne pas se lancer à l’aveugle dans la modernisation de ses entrepôts et faire appel à une entreprise experte ayant de l’expérience dans ce domaine...


 

Vous avez un projet d’adaptation de votre entrepôt logistique ? Nous pouvons étudier ensemble votre besoin et définir une solution sur mesure.

Contactez-nous

 

132 views