controlling safety stock in wharehouse

E-commerce : trouver le juste équilibre pour son stock de sécurité

Le calcul du stock de sécurité permet notamment d’éviter les ruptures de stock.

Les commandes non honorées en raison d’une rupture de stock temporaire peuvent avoir un impact négatif sur la réputation d’une entreprise e-Commerce. Ne pas avoir suffisamment de produits à expédier peut générer une insatisfaction de la part des clients, qui privilégieront un concurrent lors de leurs prochains achats… et laisseront peut-être un avis peu flatteur au sujet de votre société.  

Pour éviter de telles pénuries de produits, il faut donc bénéficier d’un stock suffisant, mais pas trop important. Dans le cas où le stock nécessaire est surévalué, vous risquez en effet de payer des coûts de stockage supplémentaires, voire de perdre de l’argent à terme en accumulant les invendus.  

Il est donc nécessaire de déterminer l’équilibre parfait. Il existe pour cela un outil : le stock de sécurité. Nous vous expliquons dans cet article comment le calculer, et comment optimiser vos stocks en fonction du résultat obtenu. 

Stock de sécurité : quel calcul effectuer ? 

 

Méthode Max-Moyenne : activités avec peu de volume et aux prévisions stables 

 

La méthode la plus simple pour calculer le niveau du stock de sécurité pour chaque unité de produit que vous proposez sur votre site de e-Commerce est la méthode « Maximum moins Moyenne ». Cette méthode prend en compte les variations maximales de délai de livraison de vos fournisseurs et vos niveaux de ventes maximaux versus les moyennes de ces métriques. Le stock de sécurité est calculé de la façon suivante : 

 

(Ventes maximales x Délai de livraison maximal) – (Ventes moyennes x délai de livraison moyen)  

 

Exemple : Imaginons que vous commercialisez des paires de chaussures. Vous vendez 35 paires par jour maximum, et 25 en moyenne. Le délai de livraison le plus long assuré par votre fournisseur est de 30 jours, mais il est généralement de 20 jours. 

 

Notre calcul est le suivant : 

(35 ventes maximum x 30 jours maximum) – (25 ventes en moyenne x 20 jours en moyenne)  

 

Ce qui nous donne :   

1050 – 500 = 550   

 

Le stock de sécurité de votre entreprise est donc de 550 paires de chaussures. 

 

Dans ce calcul, il faudra faire attention d’utiliser la même unité de temps pour toutes les variables. Il faudra également faire attention à éliminer les valeurs exceptionnelles pouvant vous amener à un stock de sécurité trop important. 

Etant donné qu’avec cette méthode vous couvrirez toujours votre pire scénario, elle est surtout adaptée aux produits pour lesquels les variables sont relativement stables et pour les activités avec peu de volume ou de petits produits engageant un poids financier du stock moindre.  

 

Méthode avec probabilités : activités avec des volumes importants et différents aléas 

 

Pour des activités plus importantes et avec plus de variations, les lois de probabilité permettent un calcul plus fin du stock de sécurité. 

Pour les produits de grande consommation, à fortes ventes et fortes rotations, une approximation du comportement des ventes par une distribution normale est tout à fait envisageable. Par exemple : si votre moyenne de ventes mensuelle est de 1 000 pièces, la probabilité de faire moins de ventes sera identique à celle de faire plus sur un mois donné. Si c’est le cas, vous pouvez utiliser la loi Normale pour calculer le stock de sécurité.  

 

Des formules plus ou moins complexes peuvent vous aider à palier à différents aléas. Disons que nous désirons calculer notre stock de sécurité dans un contexte de délai d’approvisionnement stable mais une demande aléatoire. Dans ce cas la formule utilisée sera : 

 

Stock de sécurité = coefficient de sécurité x délais d'approvisionnement x écart type de la demande 

 

  • Le coefficient de sécurité nous est donné par la loi Normale en fonction du taux de service souhaité. Si nous voulons un taux de service de 90%, nous calculons le coefficient sur un tableur, à l’aide de la formule  LOI.NORMALE.STANDARD.INVERSE.N(0.90) = 1.28. 

  • Le délai d’approvisionnement est stable dans cette utilisation : soit votre délai est quasiment toujours le même, soit vous n’avez pas de donnée et vous prenez une moyenne d’expérience. Pour notre exemple disons 2 mois de délai d’approvisionnement. 

  • L’écart type de la demande est calculé sur une série de données de vente. Prenez votre historique des sommes des ventes par mois sur une période la plus large possible : utiliser la formule ECARTYPE.STANDARD sur la série de données. Faites attention de garder la même périodicité pour le délai d’approvisionnement et les ventes (ici au mois). 

 

Disons que nos ventes se dispersent de 100 unités autour de la moyenne d’un mois sur l’autre, notre stock de sécurité pour cette activité est donc : 1.28 x 2 x 100 = 256 unités. 

 

La même méthode peut être utilisée en cas de fortes variations sur les délais d’approvisionnement et des ventes relativement stables. On calcule la dispersion du délai plutôt que la dispersion des ventes, et on multiplie par la moyenne des ventes plutôt que par le délai moyen. 

 

Quelle que soit la formule utilisée, la fiabilité des données est primordiale. Le suivi de votre activité (ventes, délais…) est indispensable pour calculer ce stock de sécurité ; il vous permettra de réaliser des prévisions de variations réalistes, en fonction de vos données préalablement récoltées. Finie l’incertitude ! 

Comment le stock de sécurité permet de limiter les ruptures de stock 

 

Le calcul du stock de sécurité est un moyen pour les entreprises e-Commerce d’éviter les ruptures de stock. Elles peuvent honorer les commandes de leurs clients suite à une vente, livrer ces derniers rapidement et ainsi maintenir une bonne e-réputation.  

 

Mais calculer son niveau de stock de sécurité pour chaque article ne suffit pas toujours à éviter les pénuries. En complément de ceci, vous pouvez utiliser plusieurs méthodes et astuces, destinées à maintenir un niveau de stock optimal et à optimiser votre stock : 

 

Astuce n°1 : Gardez un œil sur l’évolution des marchés et de la législation, au niveau global 

 

L’actualité peut avoir un impact sur la chaîne d’approvisionnement et générer des perturbations. Durant la pandémie du Covid par exemple, des cargos ont été bloqués en mer, retardant des envois… et générant de multiples ruptures de stock ! D’où l’importance de bien observer les évolutions des marchés, depuis les matières premières jusqu’aux prix de transport et logistique. Surveillez également l’évolution de la loi et anticipez, autant que possible, les problèmes qui pourraient ralentir la livraison et la réception de vos produits. 

 

Astuce n°2 : Diversifiez vos fournisseurs 

 

En ayant plusieurs fournisseurs dans votre carnet de contacts, vous éviterez certaines ruptures de stock. Imaginons que l’un de vos fournisseurs subisse des retards dans la production ou la livraison : mieux vaut pouvoir compter sur un fournisseur alternatif lorsque ce cas de figure se présente pour maintenir un bon réapprovisionnement !  

 

Prenez le temps de construire de bonnes relations commerciales avec tous vos fournisseurs : renseignez-vous sur leur fonctionnement pour mieux cerner les exigences que vous pouvez avoir envers eux en cas d’aléas. Lesquels sont rapides, lesquels subissent régulièrement des ruptures de stock ?  

 

Renseignez-vous également sur votre représentativité chez votre fournisseur : quel CA représentez-vous et quelle sera votre place dans l’ordre de priorité de votre fournisseur en cas d’aléas ? 

 

Astuce n°3 : Analysez vos précédents rapports d’inventaire 

 

Vous subissez régulièrement des ruptures de stock ? Si une rupture de stock de temps en temps est normale, le fait qu’elles soient trop courantes devrait vous alerter. Il pourrait être intéressant de les analyser, afin d’en limiter le nombre à l’avenir et maintenir une bonne quantité de stocks. 

 

Pour ce faire, vous pouvez étudier vos rapports d’inventaire. Ils vous renseigneront sur le stock disponible et le nombre de pièces vendues. Un stock faiblit dangereusement ? Il faut peut-être commander de nouveaux produits auprès de vos fournisseurs. 

 

Les données relatives aux commandes passées sont également riches d’enseignements. Combien de produits ont été commandés et n’ont pas encore été envoyés ? Une rupture de stock est-elle probable compte tenu de cette quantité ?  

 

Enfin, regardez de plus près vos rapports de ventes, afin d’identifier vos best-sellers et les produits qui se vendent mal. Identifiez ceux qui risquent ou non d’être rapidement en pénurie. En effet les calculs de stock de sécurité ne s’appliquent pas à toutes vos références de la même manière : vous aurez un taux de service requis plus élevé sur les best sellers que sur les faibles rotations par exemple. 

 

Sur le long terme, analysez toutes ces données en les croisant avec d’autres variables. Par exemple les saisons : est-ce que certains produits sont constamment en rupture lorsqu’il fait beau ? Ou inversement ? Ceci vous aidera à être plus proactif. 

 

Astuce n°4 : Reposez-vous sur un acteur 3PL 

 

Pourquoi externaliser sa logistique auprès d’un prestataire logistique tel que GEODIS eLogistics ?  

Un prestataire vous aidera à mieux gérer votre logistique e-Commerce et soutenir votre croissance grâce à une meilleure distribution. Vous bénéficierez des solutions digitales pour suivre votre activité en temps réel, optimiser votre stock, suivre la préparation des commandes, l’expédition ou encore la gestion des retours.  

 

Grâce à ces outils, le suivi de vos stocks sera extrêmement précis avec le détail du stock global mais aussi du stock réservé (commandé non encore envoyé). Vous pourrez adapter votre politique d’achat, article par article. 

 

La solution eLogistics de GEODIS, expert sur l’ensemble des métiers de la Supply Chain, accompagne le développement de votre activité e-Commerce grâce une équipe d’experts. Calculs cycliques, estimations et optimisation… Ils s’assurent avec vous que le niveau de stock est toujours optimal. Lors de réunions opérationnelles, ils vous livrent leurs analyses sur les comportements de commandes et les niveaux de stock par référence, optimisant au maximum votre logistique.