Les services de fret maritime ont été et sont encore fortement perturbés par la crise du COVID-19. Cela crée une pression supplémentaire sur les services logistiques et la chaîne d'approvisionnement dans les organisations d’envergure mondiale qui doivent jongler avec l'augmentation des taux de fret et des surcoûts, celle-ci se produisant en même temps que la réduction de la responsabilité du service - un indicateur de performance pour les expéditeurs et les gestionnaires de la chaîne d'approvisionnement. Si vous êtes responsable de la logistique et du fret maritime au sein d’une entreprise de stature internationale, vous savez qu’un retard de livraison, même mineur, peut avoir des conséquences néfastes pour votre entreprise. Dans cette situation incertaine et en constante évolution, que faire pour atténuer les risques et l’inflation des coûts ?


Vous cherchez un partenaire de gestion du fret maritime ?

Contactez nos experts

 

Le fret maritime reste la solution privilégiée pour le transport de fret longue distance

Le fret maritime reste le moyen le plus utilisé pour le transport de marchandises à travers le monde. Avec 170 millions d'EVP (Equivalent Vingt Pieds) transportés chaque année, 90 % du volume des marchandises expédiées dans le monde chaque année transitent par la mer. Un chiffre qui devrait encore augmenter avec le développement du commerce international.

En effet, l'ensemble de l’écosystème transport maritime est conçu pour répondre à une demande toujours croissante. Par exemple, la taille des plus grands porte-conteneurs a plus que doublé depuis 2000 et la dernière décennie a vu l'arrivée d'une nouvelle génération de navires gigantesques : les porte-conteneurs de très grande taille (ULCV : Ultra Large Container Vessel) qui peuvent transporter jusqu'à 24 000 EVP.

Cependant, bien que le développement des ULCV ait permis d'atteindre des objectifs tels que la réduction des coûts, l'optimisation de la consommation de carburant et la réduction des émissions de CO2 par conteneur, la capacité d'approvisionnement n'a pas augmenté assez rapidement pour répondre à la demande et les ports ont du mal à s'adapter.

 

Fret maritime en pleine pandémie : comment naviguer sur des eaux agitées

La course à la performance parmi les entreprises de fret maritime a conduit à quelques faillites majeures et à un nouveau cycle de consolidation. Avec 10 transporteurs contrôlant 85% des capacités mondiales de conteneurs et la création de 3 principales alliances opérationnelles (2M, Ocean Alliance, The Alliance), l'offre de fret maritime s'est considérablement réduite et la différenciation des produits est désormais très limitée (acheminement, temps de transit, escales, etc.)

Cette situation de dépendance face à une offre limitée de très gros navires a accru l'impact des incidents ou des retards. Et lorsque la crise sanitaire est arrivée, provoquant des perturbations logistiques majeures, elle a entraîné de fortes hausses de prix, des retards de livraison continus, des erreurs de placement et des pénuries d'espace pour les conteneurs.

Toutefois, si la situation ne s'est pas encore rétablie, ce n'est pas totalement la faute des transporteurs maritimes. En raison des divers confinements, la demande mondiale atteint désormais un pic et la capacité mondiale de fret maritime ne peut pas suivre. Pour aggraver la situation, environ 15% des transporteurs de conteneurs sont coincés dans des goulots d'étranglement dans les ports qui n'ont pas de créneaux disponibles ou pas assez de main-d'œuvre.

Cela signifie-t-il que les entreprises devront à l'avenir se tourner vers d'autres moyens de transport ? Pas nécessairement, mais comme le fret maritime est un marché imprévisible où les expéditeurs ont un effet de levier limité, ils pourraient avoir besoin d'aide pour réduire les dépenses, assurer la disponibilité des conteneurs et la fiabilité du service. 

 

Choisissez un partenaire de fret maritime solide pour faire face à un marché imprévisible

Si vous gérez la logistique d'une entreprise internationale, vous avez peut-être rencontré des difficultés pour sécuriser des conteneurs, contenir les coûts et assurer la fiabilité des livraisons, surtout en pleine crise sanitaire.

Le fret maritime est un marché de vendeurs, et il nécessite beaucoup de démarches si vous voulez rester informé en permanence des taux du marché en vigueur, comparer les différentes options, négocier, prévoir ou trouver des solutions alternatives ou des opportunités.

L'utilisation d'un transitaire peut simplifier le processus d'approvisionnement logistique et améliorer la planification, l'ordonnancement et la budgétisation. En tant que partenaires logistiques, ils sont capables de :

  • obtenir de meilleurs tarifs sur le long terme car ils accèdent à des informations sur le marché grâce à un réseau étendu de partenaires ; en travaillant avec de nombreux transporteurs, ils ont accès à des outils de veille et d'analyse.
  • augmenter la visibilité et le suivi des escales portuairesainsi que des horaires des navires grâce à un meilleur suivi numérique global. Ils ont la capacité de choisir le meilleur itinéraire pour votre cargaison, et disposent d’outils numériques pour vous tenir informé en temps voulu.
  • offrir un plus grand choix et une plus grande souplesse grâce à un réseau étendu de de transporteurs, de techniques de regroupement des ports et d'un accès à d'autres options de transport.

 

Bâtir une relation solide avec un transitaire est clé

Bâtir une relation solide avec un transitaire est la clé pour garantir la livraison de vos marchandises, au bon endroit et au bon moment, même dans un marché complexe.

Sur un marché du transport de marchandises difficile, l'agilité et la créativité sont essentielles.

GEODIS a été en mesure d’obtenir des accords spécifiques d’espace pour ses clients sur les principales voies maritimes, notamment sur la route Asie-Europe qui a été particulièrement affectée par les retards dus à la crise du COVID et à l'incident du canal de Suez. De plus, lorsque le fret maritime n'est tout simplement pas une option, les équipes de GEODIS sont capables de proposer des solutions alternatives comme le rail. Par exemple, elles ont réussi à expédier en urgence 800 tonnes de papier d'Helsinki, en Finlande, à Yokohama, au Japon, pour Tetra Pak. Il s’agissait du premier transport ferroviaire d'Europe du Nord vers le Japon depuis 30 ans !

Les prix du fret maritime devraient rester élevés jusqu'au début de l'année prochaine et la pression sur la capacité des conteneurs persistera jusqu'à la livraison de nouveaux porte-conteneurs ULCV en 2023. Dans ce contexte, nous vous recommandons d’envisager de travailler avec un partenaire de transit solide tel que GEODIS, pour traverser la tempête qui secoue le marché du fret maritime… et vous mener à bon port !

 


Vous voulez en savoir plus sur l'état du marché du fret maritime ?

Contactez l'un de nos experts

 

227 views

Vous aimerez aussi...

Avion cargo conteneurs

Comment développer de nouvelles capacités de fret aérien en période de crise ?

Aujourd'hui, plus que jamais, les transitaires aériens doivent trouver de nouvelles solutions - comme l'exploitation de leurs propres avions - pour répondre aux besoins de

Stanislas Brun par Stanislas Brun

Vous aimerez aussi...

Avion cargo conteneurs

Comment développer de nouvelles capacités de fret aérien en période de crise ?

Aujourd'hui, plus que jamais, les transitaires aériens doivent trouver de nouvelles solutions - comme l'exploitation de leurs propres avions - pour répondre aux besoins de

Stanislas Brun par Stanislas Brun