The ECTA calls on the European Commission to make zero-emission road freight a reality
The ECTA calls on the European Commission to make zero-emission road freight a reality
mar 27/04/2021 - 09:38

L’ECTA appelle la Commission européenne à faire du fret routier zéro émission une réalité

Membre de l’European Clean Trucking Alliance (ECTA) depuis sa création en juillet 2020, GEODIS soutient son appel en faveur d’un développement accéléré des infrastructures au sein des pays de l’UE et du renforcement des normes d'émissions de CO2 pour le transport routier, dans le cadre de l’adoption du paquet "Fit for 55".

L’ECTA, alliance visant la décarbonisation du fret routier dans l'Union européenne, invite la Commission européenne à saisir l'opportunité des prochaines propositions du paquet "Fit-for-55" et à proposer un cadre politique ambitieux pour un fret routier zéro émission.

La prise de position de l'Alliance1 intervient avant le paquet "Fit for 55" qui donnera forme à plusieurs réglementations décisives pour l'avenir du transport routier : la révision attendue de la directive européenne sur les infrastructures de carburants alternatifs (AFID), les réglementations RTE-T et RTE-E, la directive sur la taxation de l'énergie et les normes de performance en matière d'émissions de CO2 pour les véhicules utilitaires légers.

Développer les infrastructures de recharge

Environ 40 millions de véhicules assurent la livraison de plus des trois quarts des marchandises en Europe2.

« La disponibilité des infrastructures pour les véhicules zéro émission est l'un des plus grands défis de la décarbonisation des flottes. Seules des réglementations ambitieuses, accompagnées de l'AFID et d'un soutien politique, peuvent en faire la plus grande opportunité de la décennie » précise Kristin Kahl, porte-parole de l’Alliance.

L’Alliance demande à la Commission de fixer des objectifs contraignants dans la législation AFID pour les infrastructures, dans tous les États membres de l'UE. Un minimum de 2 stations de recharge publiques d'ici 2025 par zone urbaine à forte concentration en transport – suivi de 10 stations de recharge d'ici 2030 – sont nécessaires pour faire de la transition vers des véhicules zéro émission une réalité dans chaque État membre.

Les corridors du réseau central du RTE-T (réseaux transeuropéens de transport)3 devraient devenir des corridors de fret zéro émission, avec des infrastructures suffisantes de recharge et de ravitaillement en hydrogène renouvelable déployées au plus tard en 2027 et achevées d'ici 2030 pour permettre des trajets zéro émission sur de longues distances.

Garantir la production de véhicules zéro émission

En Europe, le transport est la principale source d'émissions (environ 28 %). Il s’agit du secteur où les émissions ont le plus augmenté depuis 1990.

Pour maintenir le cap zéro émission d'ici 2050, la révision à venir des normes de performance en matière de CO2 est l'occasion d’un nouveau renforcement afin de stimuler l'offre de véhicules zéro émission. L’Alliance recommande qu'au moins 50 % des véhicules légers neufs vendus en 2030 soient à émission zéro ; 100% d'ici à 2035. Il s'agit d'une opportunité pour mettre en place une logistique urbaine sans CO2 dans les grands centres urbains d'ici 2030.

« Le secteur du transport et de la logistique doit faire partie intégrante de la réflexion sur la transition écologique. Le transport, celui des marchandises mais aussi celui des passagers, représente plus de 25% des émissions mondiales de CO2. Nous devons faire face à cette réalité. Avec la crise, nous avons observé une accélération de la prise de conscience de nos clients. Nous appelons de nos voeux l’arrivée de nouveaux véhicules zéro émission sur le marché tout autant que le déploiement d'infrastructures énergétiques qui sont essentiels pour assurer cette transition », indique Philippe de Carné, Directeur Général Business Development, Innovation & Business Excellence de GEODIS.

 

 

A propos de l’Alliance - www.clean-trucking.eu
L'ECTA rassemble un éventail large et diversifié d'acteurs européens du transport routier de marchandises, tels que des entreprises, des organisations et des associations de la société civile de premier plan qui partagent un engagement fort pour accélérer la transition de l'UE vers des camions zéro émissions.
Les membres de l'ECTA comprennent de grands transporteurs, des entreprises de logistique et de biens de consommation en Europe et au-delà. Au total, les entreprises membres de l'ECTA emploient plus de 2,3 millions de personnes dans le monde et réalisent un chiffre d'affaires annuel de plus de 400 milliards d'euros. Ce dernier chiffre est comparable au PIB de l'Autriche4. Les organisations qui ont rejoint l'ECTA font partie des organisations et associations de la société civile qui disposent du plus grand réseau de membres et de l'expérience la plus solide en matière de transport et de mobilité au niveau européen.
Les derniers membres à avoir rejoint l'ECTA sont Codognotto, DSLV et FERCAM Logistics&Transport.

 

1 Accéder au position paper (version anglaise).
2 Eurostat.
3 https://www.europarl.europa.eu/factsheets/fr/sheet/135/reseaux-transeuropeens-orientations
4 Eurostat.

 

Télécharger le PDF

Share it

L'Offre GEODIS

Centre d'expertise logistique

Restez informé